Culture et récolte de la Chlorella Green Gem®

La culture et la commercialisation de la Chlorella Green Gem® sont strictement contrôlées d’un bout à l’autre du processus.

La culture de la Chlorella pyrenoïdosa demande, pour se développer de manière optimale, une luminosité solaire intense et de bonnes conditions climatiques naturelles. Heureusement, il existe encore dans les régions tropicales et subtropicales des lieux de culture qui bénéficient de telles conditions climatiques et qui sont peu pollués.

La culture de la chlorella en 7 étapes

Chaque comprimé de Chlorella Green Gem® vendu par Diphycal ne contient rien d’autre que de la chlorella pyrenoidosa dans sa forme la plus pure.

Dans les fermes de culture de la Chlorella pyrenoidosa, le processus de production est bien rôdé et scientifiquement contrôlé.

  1. La culture commence au laboratoire dans des conditions très strictes (lumière, température, pureté de l’eau, nutriments, présence de CO², etc.), avec une mise en culture des meilleures souches de Chlorella, dans un milieu nutritif, dont la composition est tenue secrète.
  2. Une semaine plus tard, la Chlorella s’est suffisamment divisée (toutes les 20 heures chaque cellule mère se divise en quatre cellules filles) pour être placée à l’extérieur dans des bassins de culture riches en éléments nutritifs, pour une période de 7 à 10 jours.
  3. Grâce à la multiplication rapide des cellules, la production est transvasée dans des bassins plus grands, où elle est brassée en continu. L’eau des bassins est constamment renouvelée  et des contrôles de culture sont effectués régulièrement. Le processus de transvasement se répète trois fois, à chaque fois dans des réservoirs plus grands.
  4. En fin de culture, lorsque la densité est optimale, c’est la récolte. Le bassin est vidé et l’eau contenant les cellules est transférée dans des centrifugeuses qui sélectionnent les meilleures cellules, c’est-à-dire les plus lourdes. Elles sont ensuite rincées plusieurs fois à l’eau claire afin d’éliminer toutes les impuretés. Enfin, toute l’eau est éliminée par filtration et par centrifugation.
    Une partie de la production est dirigée vers une machine permettant, grâce à l’eau chaude, d’extraire le noyau de la cellule pour en faire un concentré appelé CGF.
  5. Le processus de dessication de l’algue se poursuit avec le « spray drying« , une technique de séchage sous vide exclusive. Par cette technique de pulvérisation ultra-rapide, à haute température, le concentré liquide se transforme en poudre. Comme la Chlorella se décompose facilement, il est nécessaire de refroidir les cellules délicatement, puis de les sécher le plus vite possible.
    Le « spray dry » est la méthode la plus appropriée car elle permet de conserver les nutriments et la chlorophylle, tout en atteignant une température suffisante pour tuer les organismes pathogènes. Le produit obtenu est très stable, avec une bonne conservation des contenus en pigment, en protéines et en vitamines.
  6. Enfin, l’algue est bombardée d’ultrasons afin d’éclater la membrane cellulaire. Ce procédé utilisé par la Taïwan Chlorella Manufacture Co. est jugé plus performant que le « Dino-mill ».
  7. Un ultime contrôle de qualité est effectué avant de parvenir au stade de la fabrication des différents produits dérivés (comprimés, extraits, boissons, aliments – par exemple les nouilles).

Seul un tel procédé de fabrication peut garantir l’hygiène ainsi qu’une production complètement naturelle de la Chlorella. La production répond à des directives très strictes, qui interdisent l’emploi de pesticides et d’engrais chimiques. La transformation de la poudre de chlorella en comprimés est réalisée, sans aucun additif, par des spécialistes.

5€ offerts pour votre 1ère commande!

Inscrivez-vous maintenant et recevez un code promo.
 Je m'inscris.